Bébés manchots et autres enfants volés

 

(Pour comprendre le dessin, il faut lire le billet jusqu’au bout !)

 

 

 

 

 

Plus d’un an après notre dernier florilège d’ “erreurs d’aiguillage” (De l’erreur d’aiguillage comme invitation au voyage), en voici un nouveau pour le printemps.

Rappelons d’abord que, par “erreurs d’aiguillage” linguistiques nous entendons “ces moments de flottement où le lecteur (ou l’auditeur), s’engageant sur une voie qui n’était pas convenue, entrevoit fugitivement un sens qui n’était pas prévu”.

Ce fut très précisément le cas pour nous au premier aperçu de l’objet du mail suivant, reçu en août dernier :

Dans une première vision fugitive et horrifiante, on a compris manchot comme “privé de bras” (dans son interprétation, donc, adjectivale). Très vite cependant, le mot Antarctique a suffi à ré-aiguiller l’interprétation sur la bonne voie, avec un manchot correspondant à l’animal (interprétation cette fois nominale). Le mail une fois ouvert, le ré-aiguillage s’est trouvé totalement

Image Avaaz.org

consolidé par la photo d’un tout jeune autant qu’irrésistible (il faut bien faire signer la pétition !) oiseau polaire1.

 

Nos autres erreurs d’aiguillage sont toutes liées à des questions de rattachement (dont on a déjà beaucoup parlé, et qu’on ne développera que minimalement).

Les dépêches AFP s’avèrent une source inépuisable de doubles rattachements à effets plus ou moins comiques (non délibérés). On a fait sur le site liberation.fr le petit glanage qui suit.

  • Sous une photo représentant deux hommes, et illustrant un article intitulé “Un Texan lutte pour son fils, meurtrier de sa famille”, on lit en légende :

Kent Whitaker (G) et son fils Bart condamné à mort lors d’une visite au parloir en octobre 2016 (liberation.fr, 13 février 2018)

Une virgule après le participe passé condamné à mort eût tout changé2 quant à la dangerosité du parloir… Une virgule en effet empêcherait le rattachement (ici autorisé) au seul participe passé (rattachement permettant une interprétation selon laquelle le fils a été condamné à mort lors d’une visite au parloir).

  • Un article intitulé “Accusé d’avoir envoyé des photos pornographiques à des femmes, le maire du Havre démissionne” commence par :

Le maire du Havre, Luc Lemonnier (ex-LR), a annoncé jeudi sa démission alors que Radio France s’apprêtait à publier une enquête sur la diffusion de photos de lui nu auprès de plusieurs femmes. (liberation.fr, 22 mars 2019)

On vous laisse décider à quel constituant rattacher le syntagme prépositionnel auprès de plusieurs femmes – et donc, démêler qui apparaît sur la photo3

On mentionnera également, sur le service Checknews de Libération, dans la réponse à la question “Un enfant de six ans interpellé par erreur par la police : que s’est-il passé à Strasbourg?” :

Le petit est actuellement suivi par un pédopsychiatre en état de choc… (Récit de témoin, Liberation.fr du 20 mars 2019)

Un pédopsychiatre un peu fragile ? Ou pas, si le syntagme en état de choc ne se rattache pas au nom à proximité immédiate (un pédopsychiatre) mais à l’ensemble de la phrase (auquel cas il pourrait également – et plus lisiblement – apparaître en tête de phrase : “En état de choc, le petit est actuellement suivi par un pédopsychiatre”).

 

 

On remerciera pour finir Françoise, qui nous avait envoyé la photo d’un article du Télégramme de Brest du 6 avril 2018, avec des “enfants volés” faisant un écho à la dernière “tentative d’enlèvement d’enfant par la Brigade de Vic-en-Bigorre” relatée dans Hommes en cuir et saucissons élevés en plein air.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1. Nos lecteurs qui sont déjà allés cliquer en haut à gauche de l’écran verront le lien avec notre À propos, où se racontait une autre histoire de manchots (empereurs)… []
  2. Et là, on ne peut pas s’empêcher de vous renvoyer à la virgule de Mélenchon dans Petit point sur la virgule. []
  3. Les lecteurs intéressés par les aspects extra-linguistiques de cette question pourront écouter sur le site de France Culture le Superfail du 15 avril 2019 []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.