Catégorie : La linguistique sauvage

« Se faire violer » ou « être violée » ?

    “On ne se fait pas violer. On est violé. On est, on est, on est violé. On ne fait rien. On est. C’est l’autre qui fait. Le viol, c’est l’autre qui le fait.” (Léonora Miano, repris par l’ex-ministre Christiane Taubira à l’occasion du Festival d’Avignon 2017)          

Le point Orwell

    Connaissez-vous le point Orwell ? La loi générale qui le définit s’énonce comme suit : « Plus une discussion sur la langue dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant la novlangue ou George Orwell s’approche de 1 ».    

Perlée

  À entendre parler de grève perlée, on se dit… c’est bien joli tout de même, une grève perlée… Difficile d’être a priori défavorable à une grève perlée, difficile de lui associer tant de conséquences néfastes, énumérées à longueur d’antenne et d’articles de presse….

“Encore”, encore

Dans un article du 6 février 2018 du blog LibéRation de Philo, le chercheur Jean-Claude Monod écrit, à propos d’une tribune du Figaro publiée par Éric Zemmour (qui s’indigne de l’abandon de la commémoration des 150 ans de la naissance de Charles Maurras) : Prétendant donner des leçons face à «l’inculture» ambiante, Zemmour écrit dans Le Figaro du 2 février : «En censurant ainsi le nom de Maurras, certains voudraient accréditer l’idée que...